Aspects réglementaires

Isoler est devenu une nécessité et relève du bon sens. Que ce soit le toit, les murs intérieurs/extérieurs, les dalles de sol, les murs vers un garage ou vers une cave, plus aucun mur ne devrait laisser s’échapper la chaleur produite dans nos constructions. Si les normes RT 2012 - Bepos imposent des minimas en terme de résistance thermique des différentes parois, y a-t-il une épaisseur maximum d’isolant à mettre en œuvre?

Une augmentation asymptotique
Lorsque vous augmentez l’épaisseur d’un isolant, le gain thermique ne va pas être directement proportionnel à cette augmentation. Ce gain thermique présente une asymptote horizontale à partir de 15 cm à 20 cm d’isolant. Les centimètres complémentaires ne vous feront gagner que peu d’énergie et n’auront pas un impact aussi significatif que les premiers centimètres posés.
À part si vous souhaitez une labélisation Bepos ou PassivHaus, ces centimètres complémentaires ne se justifient donc qu’au cas par cas.

L’optimum économique
Les études démontrent que l’optimum économique est atteint lorsque R d’une paroi avoisinant 3,70 à 6,00 m².K/W.

Des valeurs proches de la RT 2012 pour les façades, les toitures et planchers. Ces valeurs correspondent à :

  - Vacupor®-VIP        en  40 mm d'épaisseur : R = 6,06 m².K/W ou U = 0,165 W/m².K

  - isolant traditionnel en 240 mm d'épaisseur : R = 6,00 m².K/W ou U = 0,166 W/m².K

 

Des conséquences collatérales
Gardez en mémoire que plus vous isolerez une paroi,

   - plus l’espace intérieur disponible va se réduire,

   - plus les problèmes potentiels au droit des ponts thermiques peuvent se marquer,

   - plus les difficultés techniques à résoudre pour réaliser des percements (porte, fenêtre…) dans celle-ci vont augmenter,

   - plus votre budget sera réduit pour le reste des travaux ou le choix de matériau de qualité.

Retenez que ce sont les premiers centimètres d’isolant qui seront les plus importants. Ne dérogez pas aux obligations légales. Ceci étant, rien ne vous empêche d’aller plus loin que les valeurs légales actuelles. Toutefois, l’investissement sera plus long à rentabiliser.


Valorisation SHON d'un bâtiment

Il existe aujourd'hui une double pression : celle de la réglementation imposant des épaisseurs d'isolants thermiques toujours croissantes et celle du prix du m² habitable qui a quasiment doublé en huit ans. Isoler mince est un vrai challenge.

Or, les Vacupor®-VIP (panneaux d'isolation sous vide), les matelas d'aérogels Spaceloft® permettent de gagner 5 à 10% de surface habitable sur une maison ou un appartement.

Une isolation par l'intérieur, avec des isolants traditionnels entraînera une perte de surface habitable de 155 à 235 mm d'épaisseur sur les façades, la toitures (rampants) du bien. La sanction financière est immédiate avec les isolants traditionnels (laine de verre, de roches, fibres bois, cellulose, liège...), ils entraînent une perte de surface habitable SHON. Cette réalité conduit à privilégier les "super Isolants" de dernière génération pour la rénovation énergétique des biens de valeur, en particulier dans les grandes agglomérations.

Nota: Le prix au m² des grandes agglomérations varie de : 4.000 à 12.500 €/m².


  Voici un rappel des performances thermiques RT 2012 attendues dans la rénovation énergétique et la

  construction en neuf. La démarche retenue par le législateur consiste à renforcer progressivement l'objectif R et

  avancer ainsi vers le niveau BEPOS Passif & Effinergie + à l'horizon :

          -  2018 pour les administrations

-  2020 pour le parc locatif et résidentiel

                              pour une consommation limitée à 12 kWh/m2.an.

 

                              Objectif R pour les toitures, planchers, façades :

- RT 2005   Toiture = 5       Planchers = 2       Façades = 2,2 m².K/W

- RT 2012 - Rénovation bâtiments "existants" (Éligibilité au crédit d'impôt)

                      Toiture > 6       Planchers > 3     Façades > 3,7 m².K/W

- RT 2012 - MOB Bâtiments "neufs" à ossature bois

                       Toiture > 7,3    Plancher > 3,4    Façades > 5,5  m².K/W

- RT 2012 - Bâtiments "neufs" à autres structures

                      Toiture = 8        Planchers = 3,45   Façades = 4,35 m².K/W

- RT2020 - BEPOS - Effinergie + (Très Basse Energie)

                     Toiture = 10      Planchers = 6,6     Façades = 6,6 m².K/W

- Standard PassivHaus

                     Globalement > 9 m².K/W

 

Objectif pour les ouvrants U (Transmission thermique) :

   - Uw < 0,8 W/m².K  (fenêtres = dormant + verre) selon EN 10077

   - Ug  < 0,7 W/m².K  (verre uniquement)

   - Ud  < 0,8 W/m².K  (portes) 

 

                           Le nouvel arrêté du 22 mars 2017, la performance énergétique des bâtiments existants, s’appliquera le 1er janvier 2018. 

                              Parmi les nouvelles exigences impactant les menuisiers et storistes, on trouve :

                                         - les parois vitrées : Uw ≤ 1.9 W/m².K

                                         - les portes de maisons individuelles : Ud ≤ 2 W/m².K

                                         - les vérandas : Uvéranda ≤ 2.5 W/m².K 

                                         - les verrières : Ucw ≤ 2.5 W/m².K 

                                         - les coffres de volets roulants  Uc  ≤ 2.5 W/m².K

                              Pour le confort d’été :

                                         - facteur solaire (Sw ≤ 0,15) en cas de remplacement des protections solaires ou fermetures

                                         - facteur solaire (Sw ≤ 0,35) pour remplacement de fenêtres, portes-fenêtres ou façades-rideaux de bâtiments non

                                                                                      résidentiels.